#raconter

Il fallait bien ce grand format et ce papier élégant pour rééditer les huit poèmes écrits par Paul Éluard lors de son séjour à l’asile de Saint-Alban au cours de la Seconde Guerre mondiale. Il fallait aussi ne pas hésiter à disposer des pages blanches ici et là pour que le lecteur puisse prendre la mesure de ces vers…

Au moment de la Révolution française, les citoyens Brian et Bellay, médecins à Lyon, publient, dans Le Conservateur de la Santé, journal d'hygiène et de prophylactique, l’histoire d’un certain Jean Jacob, centenaire, dont ils font le « Doyen du genre humain ».

C’était quand déjà ? C’était où la pandémie ? Et les vieux dans tout ça ? Ils devenaient quoi ? Nous sommes déjà pris par cette oublieuse mémoire. Pour les 600 000 résidents âgés dépendants en Ehpad, le confinement de mars-avril 2020 fut une triple épreuve…

À l’occasion de la sortie du film documentaire de Nicolas Philibert, VIF a voulu traîner autour de cette péniche-hôpital de jour d’un secteur de psychiatrie créée il y a plus de dix ans au pied du pont d’Austerlitz à Paris. Rencontre avec différents acteurs, à commencer par le réalisateur.

Alain Gérard est une figure de la psychiatrie. Auteur de nombreux ouvrages, il vient de publier Le malheur inutile, où il engage à inventer une nouvelle pratique de soin et surtout à refuser le « malheur inutile ». Peu de temps avant la sortie en salles de Sur l’Adamant.

Voilà des lettres écrites par un psychiatre aux confrères qui lui ont adressé un patient. Des lettres rédigées entre 1953 et 1963, à un moment où la prise en charge des troubles mentaux se trouvait à une charnière, avec l’arrivée de médicaments et la montée en puissance des thérapies de la parole...

C'est une vieille histoire, mais elle existe toujours. Nous sommes en 1850, Jules Duval, ancien magistrat, publie une monographie sur la ville de Gheel en Belgique, pour participer à la réforme « du régime barbare de la séquestration, appliqué à tant de milliers d'aliénés inoffensifs ».

Daniel Defert, nous sommes orphelins. Celles et ceux qui ont eu la chance de vous connaître vous considèrent comme un père et puis, non, et c’est sans doute mieux, comme un frère. Je me souviens de nos premières rencontres il y a maintenant trente-cinq ans. À cette époque…

Notamment connu pour son reportage publié en 1923 sur le bagne de Guyane, le journaliste Albert Londres décide en 1925 d’entrer dans les asiles psychiatriques. Un périple d’un asile départemental à un autre, décrivant tout à la fois les médecins et les asilé.e.s.

Nous nous étions rencontrés avec Michel Foucault à Genève il y a quarante ans, lors d’une réunion sur la piraterie visant les boat-people en Mer de Chine. Foucault avait prononcé un discours mémorable qui va accompagner nos vies : « Nous ne sommes ici que des hommes…