#raconter

Invisibles sont, dit-on souvent, certains lieux de notre histoire ; la prison, l’hôpital psychiatrique, l’hospice seraient sans image. Il existe pourtant des représentations de ces institutions. Des photographies de ce patrimoine...

Invisibles sont, dit-on souvent, certains lieux de notre histoire ; la prison, l’hôpital psychiatrique, l’hospice seraient sans image. Il existe pourtant des représentations de ces institutions. Des photographies de ce patrimoine...

Invisibles sont, dit-on souvent, certains lieux de notre histoire ; la prison, l’hôpital psychiatrique, l’hospice seraient sans image. Il existe pourtant des représentations de ces institutions. Des photographies de ce patrimoine...

Invisibles sont, dit-on souvent, certains lieux de notre histoire ; la prison, l’hôpital psychiatrique, l’hospice seraient sans image. Il existe pourtant des représentations de ces institutions. Des photographies de ce patrimoine...

Invisibles sont, dit-on souvent, certains lieux de notre histoire ; la prison, l’hôpital psychiatrique, l’hospice seraient sans image. Il existe pourtant des représentations de ces institutions. Des photographies de ce patrimoine...

En 1954, peu après sa libération après huit ans d'internement dans les camps soviétiques, Soljenitsyne doit se faire soigner d’une tumeur cancéreuse. De cette expérience de la maladie, de l'hôpital et de la proximité de la mort, naîtra le roman Le Pavillon des cancéreux.

Il y a ses grands dessins colorés que l’on peut notamment voir au musée d’Art moderne de la ville de Paris, et ce petit ouvrage, publié après sa mort, un court récit autobiographique relatant son entrée tragique dans la vie.

Lorsqu’on amena Jacques « Aux volets bleus », il n’était qu’un tas de chairs inertes, plutôt un tas de bois sec tant il était maigre et anguleux. Par ironie, les infirmières le nommèrent « Sahel ».

Écrites sous forme d’histoires courtes, ces chroniques racontent ce que les nonagénaires (ou presque) d’aujourd’hui souhaitent donner à voir et à entendre de ce qui les anime, leurs craintes, leurs...

C’est une des particularités du moment. Alors que l’on parle sans fin de démocratie sanitaire, du patient expert, de la place et du rôle prépondérant des usagers, ces deniers paraissent...