vieux

La maison a été reconstruite il y a un peu plus de cent ans, au lendemain de la Grande Guerre ; elle avait été incendiée par l’armée allemande – l’ancienne frontière de 1870 est encore visible à un kilomètre.

Ce que l’on ne vous explique jamais quand on vous invite « à la campagne », c’est qu’avant d’y arriver, il faut endurer l’épreuve de l’autoroute ou la torture des trains de banlieue…

Invisibles sont, dit-on souvent, certains lieux de notre histoire ; la prison, l’hôpital psychiatrique, l’hospice seraient sans image. Il existe pourtant des représentations de ces institutions. Des photographies de ce patrimoine...

Élise prit rapidement une décision. Elle en discuta sans doute avec Éloïse et ses enfants, mais je fus mis devant le fait accompli. Elle avait fait un petit héritage peu après son entrée aux Écureuils et avait déjà distribué leur part à ses enfants...

Les Ehpad ont beau être une aberration sociétale, le temps les rend de plus en plus cruels. Et comme le confirme une étude de la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees), ils sont confrontés à des situations de plus en plus difficiles.

Juriste et sociologue, Pierre Lascoumes était chercheur et enseignant à l’Institut d’études politiques. Pour VIF, il écrit, invente, raconte des histoires autour de la vieillesse. Et des fragilités humaines.

Et si les vieux pouvaient devenir comme des experts de la vieillesse, un peu comme on parle de patients experts ? Retour sur le débat volontairement sans nuance organisé fin mai par VIF : « Vieux cons, vieux experts ».

Une recherche menée auprès de 100 personnes pour entendre, comprendre et faire valoir ce que disent celles et ceux qui craignent de ne plus être suffisamment entendu(e)s le jour venu, du fait de leur avancée en âge et en vulnérabilité.

À la veille d'une réunion de travail sur le logement organisée par le CNaV, le 16 mai, au Théâtre du Soleil à la Cartoucherie, sous la houlette d'Ariane Mnouchkine, Francis Carrier revient sur cette ambiguïté des Ehpad, lieux de vie ou lieux de soins.

C’est mon fils Pierre, né en 2005, qui m’a dit d’aller voir Vortex. J’ai tardé, le film ne se jouait plus qu’au Brady, le vieux cinéma de Jean-Pierre Mocky. Alors, ce samedi après-midi de mai 2022, j’y suis allé, à la séance de 15h30.