inégaux

L’aide médicale d’État (AME) est un dispositif créé en 1999 à visée à la fois humanitaire, inclusive et de protection de la santé, destiné à assurer des droits à la santé pour les personnes en situation irrégulière. Certains politiques tentent aujourd’hui de le remettre en cause.

Poursuivant notre série, nous avons demandé au pneumologue Michel Fournier, longtemps chef de service à l’hôpital Bichat à Paris, avant de devenir directeur médical des hôpitaux de Paris puis conseiller médical de l’ARS d’Île-de-France, de nous décliner des raisons d’agir.

André Grimaldi est une personnalité à part, un de ces rares médecins qui ont chevillée au corps l’importance du collectif. Soigner, c’est aussi prendre sa part pour un monde solidaire. Depuis plus de vingt ans, il se bat pour l’hôpital et plus généralement pour le système de santé.

Il y a comme des oasis. Dans le monde de la plainte dans lequel s’enferme parfois l’univers de la santé, voilà deux lieux qui vivent et s’inventent tous les jours. Et font tout simplement du bon travail.

Votée en 2019, la suppression du numerus clausus, devenu en 2022 numerus apertus (moyenne à atteindre), se révèle être un habile jeu de bonneteau médiatique ; le numerus apertus annonce en apparence un mode de sélection moins drastique, mais il met en place une réalité très encadrante…

Voilà un magnifique cas d’école pour notre nouveau ministre de la Santé (et de la prévention). Dans quelques jours, voire dans quelques semaines, l’Agence européenne des médicaments et la Haute...

Quelle bonne idée d’avoir nommé Aurélien Rousseau au ministère de la Santé et de la Prévention ! Voilà une personnalité attachante, chaleureuse, efficace, pragmatique, avec en plus beaucoup d’humour. Cet ancien communiste – devenu socialiste, aujourd’hui donc au service d’Emmanuel Macron…

21 août 2023, au deuxième jour d’un épisode caniculaire, les syndicats Sud et CGT du CHU de Bordeaux affirment avoir mesuré une température de 44° dans des chambres de l’hôpital pédiatrique, dépourvues depuis l’origine d’occultation, de climatisation et de ventilation.

Claude Got est mort, en plein mois d’août. Il est allé mourir en Belgique puisque la France rechigne toujours à autoriser l’aide médicale à mourir. Claude Got nous l’avait toujours dit : il ne laisserait à personne le soin de décider du moment de sa mort.

Par la fente, paupière gauche, je perçois les contours d'un visage. C'est celui d'une infirmière. Souriant et lumineux. Ma première vision. Celle que je porte maintenant encore avec moi. Ce sourire se plaît à me répéter « Je suis vivant ! » « Vous avez fait un AVC », me dit-elle.