inégaux

Daniel Defert est mort à l’hôpital Cognacq-Jay, où il était hospitalisé depuis un mois. Son compagnon, Jamil, était là, comme tous les jours, à ses côtés. Daniel est notre ami. Et pour VIF, il y avait en profondeur le souvenir et l’envie de lui être fidèle.

« Je propose un lieu de réflexion, de solidarité et de transformation, voulons-nous le créer ? » À la rentrée 1984, trois mois après la mort de Michel Foucault, Daniel Defert écrit cette lettre appelant à la création de l’association AIDES.

Les Anglo-Saxons ont trois termes pour désigner une maladie : sickness, ou le mal-être vécu par le sujet malade ; illness, qui décrit le statut social d'une maladie (est-elle valorisée, dévalorisée, à combien de jours de repos donne-t-elle droit...)…

On ne raconte pas un Daniel Defert. Tout au plus peut-on tenter de le conter. Ou alors il faudrait s’y mettre à plusieurs. Mais beaucoup ne sont plus là pour témoigner, à l’image de cette métaphore du Tipp-ex sur les carnets d’adresses…

Comment accepter, dans un pays aussi riche que la France, qu’autant d’étudiants vivent à la limite du seuil de pauvreté ? Et comment y remédier ? Retrouvons-nous le 9 mars pour en discuter ensemble à l’École pratique de service social de Paris.

Le témoignage a changé. De discret, d’intime même, il est devenu le nec plus ultra, la nouvelle bible, surtout lorsque celui-ci est dense, triste, lourd, et chargé d’émotion. On l’écoute, on le like bien sûr, on le partage évidemment. Le témoignage est tombé dans l’air du temps…

Nombreux sont les métiers de « relation à la personne » qui, d'une manière ou d'une autre, tiennent une main courante – des notations régulières sur des situations qui méritent signalement ou de brefs comptes rendus d’entretiens, d’appels téléphoniques, de soins corporels, d’accompagnements…

Nous voilà au service courrier du conseil départemental de Seine-Saint-Denis. Chaque matin, durant trois heures, on ouvre les lettres reçues pour résumer le problème exposé. L’après-midi, elles seront distribuées dans des casiers, 70 environ…

En grammaire, la concordance des temps est l’accord des verbes, en mode et en temps, entre la proposition principale et la proposition subordonnée. Beaucoup plus riche, la langue politique s’affranchit souvent de cette contrainte…

Sourions un instant. Car en pleine panique de notre système de santé, faire grève pour demander un doublement du prix de la consultation de la part de certains médecins libéraux, c’est quand même bien mesquin. À l’heure d’une inflation réelle, de la fragilité vécue par bon nombre de gens...